Guide pratique sur la mécanique auto

S’intéresser à la mécanique automobile peut représenter de multiples avantages. Un savoir-faire peut épargner le coût onéreux d’une réparation chez un professionnel. De plus, avoir ce genre de compétence permettra de se sortir de situation difficile, comme une panne dans un coin reculé. Ce sont les raisons qui font de la mécanique auto est une des notions à savoir quand on est conducteur.

Les différents types de motorisations

Le moteur est le composant principal, qui fournit l’énergie nécessaire à déplacement automatique d’une voiture. Sa puissance est généralement exprimée en cH, le nombre de chevaux, ou en kW pour kilowatts. Sur le marché, on peut distinguer trois grandes catégories de moteur : un moteur à carburant, électrique, et hybride. Les véhicules classiques fonctionnent avec ce qu’on appelle un moteur à explosion interne, à combustion ou encore thermique. C’est un type de moteur qui tourne avec du carburant, qu’il s’agisse de l’essence, du gasoil ou encore du gaz de pétrole liquéfié (LPG). Par souci d’écologie, notamment l’émission de gaz carbonique généré par ce genre de moteur, la science a permis de trouver une autre alternative pour son alimentation, l’électricité. Un moteur électrique fonctionne grâce aux charges électriques fournies par des batteries.

Cependant, recharger les batteries prend un certain temps, et il arrive que les stations ne disposent pas de l’adaptateur nécessaire pour cette tâche, ce qui a donné naissance aux véhicules hybrides. Ces genres de véhicules disposent à la fois d’une motorisation électrique et thermique. Cela veut dire qu’ils peuvent fonctionner avec du carburant et de l’électricité. Les batteries prennent le temps de se charger lors des déplacements de la voiture, ce qui règle le problème du temps de charge et la recherche de station spécifique. Découvrez quelques véhicules disposant de ces genres de moteurs sur planete car.

Le système de freinage

Pour pouvoir ralentir, stopper ou stationner, une voiture a besoin d’un système de freinage. Lorsque l’on appuie sur la pédale de freinage, le système hydraulique permet le serrage d’un dispositif sur les roues. On peut en distinguer deux types : les freins à tambour et les freins à disques. Le tambour est un élément composé de garniture servant à agripper et à stopper les roues. C’est le genre utilisé pour les anciens modèles de voitures. Quant au second système, un disque est installé sur chaque pneu, tandis que des plaquettes de frein permettent d’exercer une pression sur chacun de ces disques, pour immobiliser les roues. Aussi, un troisième type de freinage est à utiliser lorsque la voiture est immobile, en stationnement ou hors circulation, le frein à main. Son activation se fait par un levier installé près du siège du conducteur.

Les diverses boîtes de vitesses

Pour simplifier, la boîte de vitesse permet de faire la transmission des rotations du moteur vers les roues. Plus précisément, le système d’embrayage permet d’apparier le moteur et l’arbre primaire pour faire tourner les roues. Lorsque le moteur tourne, la plage offerte sur un niveau de vitesse est limitée. Cela nécessite le passage d’un autre rapport, quand le régime moteur l’exige. On peut classifier les boîtes de vitesses en trois catégories : une boîte de vitesse manuelle, automatique et robotisée. Les boîtes de vitesses manuelles sont des boîtes classiques qui nécessitent une action du conducteur pour passer un rapport de vitesse. Le déclenchement d’un rapport se fait par l’exercice d’une pression sur la pédale d’embrayage, et l’activation d’un levier.

Avec les boîtes automatiques, la pédale d’embrayage a été supprimée. L’intervention du conducteur n’est sollicitée que pour la marche arrière, le stationnement ou la marche avant au démarrage. La boîte adapte automatiquement les rapports de vitesse au régime du moteur. Une évolution de la boîte de vitesse automatique et de la boîte séquentielle est aussi paramétrée. Avec cette technologie, des palettes installées derrière le volant permettent d’enclencher un rapport de vitesse. Concernant la boîte de vitesse robotisée, c’est une boîte hybride combinant une boîte de vitesse manuelle et un système de gestion automatique. Elle peut être utilisée en mode manuelle ou automatique.

La boîte de direction

La boîte de direction d’une automobile combine le volant, et les composants qui le relient aux roues. Sur les anciens véhicules, le volant est raccordé directement aux roues. Cela rend les changements de direction et les manœuvres de stationnement extrêmement fatigant. Pour cause, le conducteur doit faire tourner les roues par la seule force de ses bras. L’évolution technologique a permis la mise en place d’une assistance sur la direction d’une voiture.

Cette assistance se fait généralement par un système hydraulique, électrique ou la combinaison des deux. Sur les systèmes hydrauliques, un vérin et une pompe réduisent considérablement les efforts requis pour changer l’orientation de la voiture. Dans le cas des systèmes électriques, c’est le moteur électrique qui gère le mécanisme de la barre de direction. C’est un système qu’on ne trouve que sur les voitures hybrides ou électriques.

Vente de pièces auto pour les sports mécaniques et les véhicules de collection
Filres surchargés : Un message de problème antipollution apparaît !