Symptômes et diagnostic d’une panne de l’injecteur

Diagnostic d'une panne de l'injecteur

Les voitures sont indispensables quotidiennement et occasionnellement. Et avec les améliorations apportées dans le secteur de l’automobile, le moteur des véhicules récents sont, désormais, équipés d’un injecteur. Ce dernier a pour fonction de faire parvenir le carburant dans le moteur avec un dosage très précis. Il permet de réduire la consommation en termes de carburant, et ceci de manière substantielle. Mais comme la perfection est difficile à atteindre, cette innovation présente quand même quelques désavantages. En effet, l’injecteur peut être très fragile et sensible. Ils peuvent facilement s’encrasser et tomber en panne à tout moment. Comment savoir qu’il s’agit d’un souci d’injecteur ? Et que faire dans ce cas-là ? Cet article vous dira tout ce qu’il y a à savoir.

Les principaux symptômes d’une panne d’injecteur

Les problèmes mécaniques d’une voiture peuvent provenir de diverses raisons ; mais si vous pensez qu’il s’agit de votre injecteur, voici comment le reconnaître. Premièrement, le moteur a du mal à démarrer. Il tourne après que vous ayez mis le contact, mais il ne se met pas en marche. L’explication ? L’injecteur ne parvient plus à diffuser le carburant et la combustion avec l’air ne se manifeste pas, par conséquent. Quand bien même, il se peut que le moteur s’allume même en cas d’injecteur défectueux, grâce à une température assez refroidie. Le second symptôme le plus fréquent est aussi la présence d’une odeur forte de carburant, et dans la pire des cas, une légère fuite de carburant. Ces diagnostiques peuvent se constater sur route comme en arrêt. Si l’injecteur est cassé ou fissuré, cette odeur risque de persister et des petites tâches de carburant se verront également sous le véhicule. Mais encore, la puissance du moteur aide aussi à diagnostiquer une panne en injection. Si en roulant, vous ressentez que le moteur s’affaiblit ou qu’il prenne trop de temps à réagir face à vos manipulations d’accélérateur, un souci d’injecteur en est la raison. De même, si la voiture en question, diesel ou à essence, produit une fumée noire épaisse, la seule hypothèse valable ne peut-être que la détérioration de votre système d’injection. Rendez-vous ici pour plus d’orientations à cet effet !

Les autres signes d’une panne d’injection

Mis à part ces points irréfutables, quelques signaux secondaires pourront également vous aider à cerner une panne d’injecteur. Lesquels ? Un injecteur défaillant ne peut plus assurer sa fonction principale, c’est-à-dire la diffusion avec précision du carburant. Ainsi, une consommation anormale de votre moteur diesel ou essence indique suffisamment une panne d’injecteur. Aussi, si le signal du moteur se trouvant sur le tableau de bord s’allume, cela signifie que le carburant parvenant au moteur est insuffisant ou dépasse la quantité normale. Et bien entendu, c’est l’injecteur qui en est à l’origine dans la plupart des cas. Mais il arrive aussi pour certains moteurs que le cylindre ne fonctionne plus normalement à cause de l’altération du système d’injection. De ce fait, le moteur émet une vibration à chaque fin de cycle. Et cela fait partie des symptômes d’une panne d’injecteur. Alors à vous de diagnostiquer le vôtre !

Que faire face à une panne d’injecteur ?

Vous avez une panne d’injecteur ? La première chose à faire est de faire appel à un vrai professionnel ou à un garagiste, afin de confirmer vos diagnostics. Il n’est pas du tout conseillé d’ouvrir le moteur soi-même et d’y toucher quoi que ce soit ; car cela risquerait considérablement d’accroître les frais de réparation par la suite, surtout avec une fausse manipulation. Par ailleurs, si vous voulez faire des petits gestes avant l’arrivée du professionnel, vous pouvez ajouter, dans le carburant, un additif de nettoyage en vue d’un premier décrassage.

Entretien de voiture : quand faut-il remplacer ses pneus et comment bien les choisir ?
Bien entretenir sa voiture pour la faire durer !